Agents immobiliers virtuels – A quoi ressembleront ils ?

David Anderson est un véritable solicitor qui écrit à propos d’un monde virtuel

Depuis un moment, le secteur immobilier a recours aux visites immobilières virtuelles ainsi qu’aux agents immobiliers virtuels. Néanmoins avec l’amélioration des logiciels d’intelligence artificielle nous sommes sur le point d’aller encore plus loin. Bientôt, votre visite virtuelle sera accompagnée d’un agent immobilier virtuel avec lequel vous pourrez interagir en lui posant des questions auxquelles il sera à même de répondre.

La grande question est de savoir à quoi ressemblera l'agent immobilier virtuel chargé d’optimiser les ventes ?

Quel genre de vendeur ?

Le vendeur devra approuver la vidéo de la visite virtuelle ainsi que l’agent virtuel et les réponses qui seront apportées par ce dernier à travers l’intelligence artificielle.

L’agence immobilière devra apporter une vigilance toute particulière aux réponses enregistrées et devra au préalable limiter sa responsabilité en cas de mauvaises ou fausses interprétations des déclarations. Pour les propriétés les moins onéreuses en principe seul un agent immobilier virtuel sera nécessaire. A l’inverse pour les propriétés les plus onéreuses vous pourrez avoir besoin de recourir à plusieurs agents virtuels différents en fonction de la façon dont vous pensez que les vendeurs réagiront.

Quel genre d’acheteur ?

L’acheteur devra, au préalable, faire l’objet d’une étude afin de choisir quel agent virtuel sera à même de répondre à ses questions durant la visite. Ainsi, plus tôt l’agence aura des informations sur l’acheteur, plus l’agent virtuel sera performant. En principe, les personnes veulent traiter avec des personnes issues d’un milieu social et économique similaire. Par exemple, pour un riche acheteur d’un âge avancé, il serait préférable de favoriser une femme d’un âge similaire « BCBG » dotée d’une bonne éloquence. Pour les riches acheteurs plus jeunes, il serait préférable de favoriser un jeune habillé de façon décontractée mais à la mode et portant des marques. Pour les jeunes primo-accédants, une personne habillée sérieusement serait la plus rassurante.

Il est possible pour un acheteur de choisir un agent virtuel en utilisant le logiciel de la même manière qu’il choisit une voix dans son système de navigation. C’est la solution la plus facile mais pas celle qui offre le meilleur résultat de vente. Dans des marchés plus spécialisés, des langues étrangères seront utilisées.

Il se peut qu'un personnage de dessin animé soit le meilleur type d'agent virtuel. Cela pourrait conduire rapidement à un personnage emblématique représentant l'agence immobilière

Lien avec l'agence immobilière

L'agent immobilier avec qui l'acheteur traitera pour conclure la vente doit être la continuité de l'agent virtuel avec lequel l'acheteur a eu affaire à ce jour.
Les mêmes valeurs devront être reportées, ce qui constituera un défi pour l'agence immobilière dans la transition réussie de l'acheteur et la conclusion de la vente.

Obtenir des informations

L'agent virtuel sera programmé pour poser des questions à l'acheteur afin de déterminer ce qu'il est disposé à payer et ses perspectives en tant que client. La véracité des réponses de l’acheteur pourra être vérifiée instantanément par le biais de bases de données informatisées. Par exemple, si l'acheteur donne son adresse et dit qu'il s'agit d'un premier achat, l'agent virtuel pourra instantanément vérifier cette information sur les registres fonciers. Enfin, l’évaluation du crédit pourra également être faite pendant la visite.

Un tout nouveau monde et de nouvelles façons de vendre s’ouvrent à nous et ce n'est que le début.

Juin 2018
David Anderson
Solicitor-Advocate and Chartered Tax Adviser